Quand la Vie Ruisselle.

two men fishing on lake
Photo de Tomasz Filipek sur Pexels.com

Dans nos pays, l’eau est banalisée, il suffit d’ouvrir un robinet pour en obtenir à volonté, dans d’autres pays elle est un bien rare. On l’appelle aujourd’hui « l’or bleu ». Elle est devenue un bien rare pour les être vivants car il existe peu d’eau douce directement utilisable, souvent trop polluée, surexploitée et mal répartie sur notre planète.

Bienfait, l’eau est aussi signe de la miséricorde divine. Dès lors, celui qui invoque les idoles plutôt que Dieu l’Unique le fait-il « en pure perte », car « l’homme assoiffé qui se contente de tendre les deux mains vers l’eau ne réussira jamais à la faire parvenir à sa bouche ». C’est pourquoi l’eau est promesse d’abondance ici-bas avant de l’être dans l’au-delà : Noé promet à son peuple « jardins et rivières » (71/13), dans l’espoir qu’il croira en Dieu et soit ainsi sauvé. Lors même que l’eau est puissance destructrice, elle est, en dernière analyse, l’instrument d’une purification.[1]

[1] Rédigé par Seyfeddine Ben Mansour  – (14/04/2015) – « L’eau dans le Coran : quand la vie ruisselle » Disponible sur le site : http://www.saphirnews.com/L-eau-dans-le-Coran-quand-la-vie-ruisselle_a20642.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s